Le comptable de 2021:L'évolution du métier.

Le comptable de 2021:L'évolution du métier.

Actualités


La version 2.0 du métier de comptable

Avec l’arrivée du numérique, le métier de comptable a subi d’importants changements. Les cabinets d’expertise comptable et les entreprises devraient désormais s’adapter à ce fait. À travers cet article, découvrez comment les comptables modernes travaillent. Adopte-t-il un nouveau rythme de travail ? Quels sont les autres changements aperçus sur leurs études, leurs profils et leurs rémunérations ?

L’automatisation de ses tâches

La comptabilité fait partie des premiers services à être numérisés dans les entreprises. De nombreux nouveaux outils automatisés continuent de transformer aujourd’hui le métier de comptable. L’automatisation de certaines tâches répétitives fait évoluer les compétences que doivent absolument avoir ce professionnel du chiffre. En effet, avoir d’excellentes compétences en mathématiques ne figure plus parmi les qualités incontournables pour devenir un excellent comptable. À l’ère du digital, bon nombre d’applications et de logiciels de comptabilité facilitent la tenue d'un compte, les divers calculs, la gestion des comptes, etc. Aidés par des outils performants, les comptables modernes se consacrent davantage à l’analyse et à la résolution de problèmes des entreprises. Dans ce sens, ils ont l’opportunité de mettre en pratique les connaissances qu’ils ont acquises durant leurs études en DCG ou en DSCG (droit social, droit fiscal, finances, économie, etc.).

Le changement sur son rythme de travail

À chaque période fiscale auparavant, les services de comptabilité ont été submergés par le travail, avec notamment l’établissement des comptes annuels et les déclarations fiscales. Désormais, toutes ces tâches fastidieuses sont assurées en grande partie par des logiciels de dernière génération. Il suffit au comptable de maîtriser la manipulation de ces outils comptables. Ainsi, le rythme de travail des comptables actuels a bien changé. Ces professionnels possèdent plus de temps pour se charger de la relation client, notamment s’ils travaillent en cabinet. La proximité avec leurs clients devient leur priorité. Ce changement s’avère surtout favorable pour accompagner les dirigeants d’entreprise durant la période de crise sanitaire de la COVID-19. Les comptables privilégient le conseil et le suivi des clients. La veille constitue aussi une nouvelle tâche assurée par le comptable d’aujourd’hui. Il s’agit de rester informer sur les tendances d’outils de comptabilité, de tester les meilleurs du marché chaque année et de choisir celui qui convient au mieux à ses besoins.

Des études plus flexibles

Pour se bâtir une carrière de comptable, on devait il y a quelques années poursuivre de longues études. Cette exigence reste encore d’actualité, avec notamment le Diplôme d’Expertise Comptable (DEC), de niveau Bac+8. Cependant, les étudiants ont la possibilité de combiner leur formation théorique avec une vie professionnelle. En effet, l’École supérieure de gestion et expertise comptable (ENGDE) organise ses cours les soirs et les week-ends. De plus, d’autres diplômes offrent l’occasion aux jeunes d’entrer plus rapidement sur le marché du travail. Par exemple, en obtenant le Diplôme de Comptabilité et Gestion (DCG), de niveau Bac+3, un étudiant est déjà en mesure de s’occuper de la gestion comptable et financière d’une entreprise. Il a ainsi le choix de postuler un poste en cabinet ou en entreprise, de poursuivre ses études jusqu’au Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion (DSCG) ou d’effectuer une alternance. Notons toutefois qu’il est préférable pour les étudiants de continuer leurs études en comptabilité jusqu’à un Bac+5, voire plus. Cela leur permet d’accéder à une spécialisation en comptabilité, finance, audit, conseil ou contrôle. Ce niveau d’études leur donne la possibilité de prétendre des postes à responsabilités dans une entreprise ou un cabinet comptable.

Les profils des comptables d’aujourd’hui

Dans l’imaginaire collectif, le cliché d’un comptable est celui d’un homme introverti portant une cravate et de grosses lunettes. Ces dernières années, la profession s’efforce d’effacer cette image austère de ce métier. Par ailleurs, en ce moment, on constate que la parité hommes / femmes est en train de s’améliorer dans le secteur du chiffre. Selon les études menées par l’Association des Femmes Experts-Comptables, 26,47 % des experts-comptables inscrits au tableau de l’Ordre sont des femmes. Concernant l’âge, la profession privilégie aujourd’hui les jeunes profils. En 2018 par exemple, près de 22 % des professionnels du secteur avaient moins de 30 ans.

Des rémunérations plus attractives

Un autre changement découvert sur le métier de comptable concerne les rémunérations. Au 1 er  décembre 2020, la grille des salaires a montré une augmentation intéressante. Un expert- comptable peut notamment percevoir un salaire annuel brut d’au moins 42 773,49 euros. Par ailleurs, les profils juniors en comptabilité, contrôle de gestion, assurance et banque bénéficient aussi de rémunérations plus attractives. En 2021, ces jeunes profils figurent encore parmi les plus demandés dans le secteur. Sur ComptaJob.fr, découvrez plusieurs offres d’emploi dans les métiers du chiffre : comptable, assistant comptable, gestionnaire de paie, etc. Inscrivez-vous pour postuler le poste le mieux adapté à votre profil.

Dernières actualités
VOIR PLUS
Tour d’horizon sur le dispositif de portage salarial
Tour d’horizon sur le dispositif de portage salarial
Le portage salarial apporte des avantages financiers et techniques à de nombreuses entreprises aujourd’hui. Comment fonctionne ce dispositif d’emploi......
Télétravail : Quels sont les avantages fiscaux et sociaux ?
Télétravail : Quels sont les avantages fiscaux et sociaux ?
Le télétravail a apporté beaucoup de changements aux entreprises. Cela a permis notamment de bénéficier de grands avantages sociaux et fiscaux en 2021......
Relance économique : participation du secteur d’expertise comptable
Relance économique : participation du secteur d’expertise comptable
La relance économique est l’affaire de tous les acteurs du pays. Ainsi, le CSOEC a lancé l’initiative « Tous pour la relance et l’emploi »....