Les recours possibles en cas d’échec au DCG ou au DSCG

Les recours possibles en cas d’échec au DCG ou au DSCG


Échec au DCG ou au DSCG : quels sont les recours possibles ?

Les résultats du DCG ou du DSCG sont consultables.Vous vous demandez s’il y a des recours possibles en cas d’échec à ces examens. Avez-vous besoin de conseils sur ce que vous pouvez faire ? Vous êtes à la bonne adresse ! À travers cet article, découvrez les démarches à suivre pour exercer un recours gracieux et un recours contentieux.

DCG ou DSCG : vérification des notes avant tout recours

Vous avez passé l’examen en Île-de-France ? En cas d’échec au DCG ou au DSCG, vous avez la possibilité de demander la consultation de vos copies auprès du Service interacadémique des examens et concours (SIEC). La première étape consiste à déposer votre demande pour chaque UE du DCG ou du DSCG auprès du SIEC. Vos notes vous sont transmises avec les éventuels commentaires des correcteurs. À compter de la date de réception des photocopies des copies, vous avez un délai de deux mois pour faire un recours.

Pour les candidats des académies des autres régions, vous pouvez vous informer auprès des rectorats. Effectuez par écrit votre demande de consultation de note. Dans certains cas, il est possible de consulter directement les copies dans les bureaux des rectorats. Cette démarche vous permet de déceler les éventuelles erreurs matérielles. Vous pouvez par exemple détecter une faute dans le comptage des points ou encore une mauvaise retranscription d’une note sur le relevé. Notons que vous avez une année à compter de la date de publication des résultats pour procéder à cette demande de consultation de copies. Une fois ce délai expiré, l’administration détruit systématiquement vos copies.

Possibilité de faire un recours gracieux

En cas de litige avec l’administration, vous pouvez faire un recours gracieux. Ce droit est valable deux ans, à partir de la date de notification de la note. Ce recours gracieux s’effectue auprès du directeur de la maison des examens en Île-de-France ou auprès des rectorats dans les autres régions. En cas d’échec au DCG ou au DSCG, le recours gracieux vous offre l’occasion de contester la note affichée sur le relevé en cas d’erreur matérielle justifiée. Cependant, vous ne pouvez pas demander une nouvelle correction, car les décisions du jury sont incontestables.

Aller plus loin avec un recours contentieux

Si votre recours gracieux échoue, vous pouvez saisir le médiateur de l’éducation nationale. En même temps, il est possible de saisir le tribunal administratif dans un délai de deux mois après le recours gracieux. Notons que lors d’un recours contentieux, la remise en cause des décisions du jury est toujours impossible. Vous pouvez toutefois choisir comme motif de recours des faits, tels que la contestation d’une décision disciplinaire ou bien l’organisation inappropriée des examens. Vous pouvez par exemple contester un cas de fraude aux examens. Cependant, vous devez vous munir de preuves tangibles.

Les autres options en cas d’échec au DCG ou au DSCG

Mis à part le recours gracieux et le recours contentieux, d’autres solutions s’offrent à vous pour faire face à un échec à l’examen du DCG ou du DSCG. Découvrez-les ci-dessous.

Les solutions proposées

Échouer au DCG ou au DSCG ne devrait pas être un obstacle à l’atteinte de votre objectif de devenir un expert-comptable. Vous pouvez toujours poursuivre vos études. Certaines écoles autorisent leurs étudiants à redoubler en troisième année du DCG ou à passer en première année en DSCG (sous conditions). Renseignez-vous auprès de votre établissement de formation à propos de ces options. Sinon, vous pouvez vous inscrire dans une autre licence. Vous avez aussi la possibilité de commencer tout de suite votre stage de DSCG. Plusieurs écoles de formation à distance acceptent de délivrer une convention de stage, si vous êtes déjà inscrit à l’UE7 du DSCG (bien que le DCG soit incomplet).

La réorientation

Suite à un échec à l’examen du DCG, la réorientation est une autre solution qui s’offre à vous. En effet, vous avez la possibilité de vous orienter vers d’autres filières, telles que le BTS comptabilité et gestion et la licence universitaire en sciences de gestion. Dans le cas d’un échec au DSCG, nous vous recommandons par exemple de vous tourner vers des études en master CCA (Comptabilité, Contrôle et Audit). Sinon, retenter à la prochaine session les épreuves du DCG ou du DSCG que vous avez ratées est également une alternative.

Nous vous conseillons de découvrir un article donnant quelques conseils pour vos révisions afin de bien vous préparer. Rien ne doit être laissé au hasard pour décrocher votre diplôme et accéder au métier de vos rêves.

Dernières articles
VOIR PLUS
Les obligations des experts-comptables
Les obligations des experts-comptables
Les experts-comptables doivent se conformer à toutes les obligations stipulées par la loi française et le Code de déontologie édictant ce métier....
DCG : les bonnes pratiques pour mieux se préparer
DCG : les bonnes pratiques pour mieux se préparer
Pour décrocher le DCG, vous voulez mettre toutes les chances de votre côté ? Que faire ? Suivez nos conseils sur ComptaJob.fr....
Comptabilité : quels sont les avantages de postuler en été ?
Comptabilité : quels sont les avantages de postuler en été ?
L’été est-il idéal pour postuler ? Qu’en est-il des offres de recrutement ? Profitez de cette période pour décrocher le poste de votre choix. Comment......