Les comptes consolidés des sociétés holding et de leurs filiales

Les comptes consolidés des sociétés holding et de leurs filiales

Actualités


Sociétés holding et filiales : comment s’y passent les opérations comptables ?

La comptabilité des sociétés holding et de leurs filiales est plus complexe, car les opérations sont imbriquées. Elle comprend notamment la consolidation comptable permettant de produire des comptes annuels consolidés. Ce processus est obligatoire pour certains groupes dépassant les seuils prévus par la loi. Nous vous dévoilons plus de détails dans cet article.

La consolidation comptable

La consolidation comptable consiste à regrouper les différents comptes de la société holding et de ses filiales. Elle permet de neutraliser les opérations réalisées entre les différentes entités constitutives d’un groupe. Il s’agit donc d’établir un document comptable unique comportant le bilan consolidé, le compte de résultat consolidé, l’annexe comptable consolidée et le rapport de gestion du groupe. En effet, la production de comptes consolidés devient obligatoire lorsqu’un groupe dépasse au moins deux des trois seuils imposés, notamment :

-un bilan excédant 15 millions d’euros 

-un chiffre d’affaires supérieur à 30 millions d’euros 

-des effectifs totaux supérieurs à 250 employés.

Plus les filiales au sein d’un groupe sont nombreuses, plus sa comptabilité est compliquée.

Les éventuels écarts comptables

Au cours du processus de rapprochement ou de réconciliation comptable, des écarts comptables peuvent apparaître. Ces problèmes peuvent être dus :

-à la présence des opérations non réciproques entre la société holding et ses filiales 

-aux différents délais de clôture des filiales 

-aux opérations comptabilisées dans la devise locale des entités installées à l’étranger.

Ainsi, les directeurs administratifs et financiers, les responsables comptables et les trésoriers sont contraints de trouver des solutions pour éviter ces écarts. Il est notamment important de standardiser les procédures comptables des différentes entités d’un groupe. Il est aussi possible de procéder à la digitalisation des fonctions comptables et financières des filiales.

Les opérations concernées par la consolidation

On distingue deux formes d’opérations effectuées entre les entités constitutives d’un groupe.

-Les opérations réciproques, appelées aussi « intercos » : une somme correspondante est visible dans les comptes d’une autre entité. Il s’agit par exemple des financements réciproques ou des redevances de brevets.

-Les opérations non réciproques : une somme équivalente ne figure pas dans les comptes d’une autre filiale. C’est par exemple le cas de la cession d’immobilisations, de l’apport d’immobilisation ou de la distribution de dividendes.

Le comptable doit ainsi assurer l’élimination des opérations réciproques et non réciproques lors de la consolidation des comptes.

Le processus pour établir les comptes consolidés

La consolidation comptable se déroule en quelques étapes plus ou moins fastidieuses. Le comptable consolideur doit définir le périmètre de consolidation, puis effectuer l’inventaire des opérations intragroupes. Une fois ces missions réalisées, il peut rapprocher les comptes des différentes entités du groupe.

Définition du périmètre de consolidation

Il est possible d’intégrer les filiales au périmètre de consolidation selon le niveau de contrôle exercé par la société holding sur chaque entité. En cas de détention de plus de 50 % des droits de vote au sein de la filiale concernée, il devient obligatoire d’inclure cette entité dans le périmètre. Rappelons que, dans ce cas, la société holding à la responsabilité de gérer les politiques financières et opérationnelles de la filiale.

Réalisation de l’inventaire des opérations intragroupes

La deuxième étape de la consolidation consiste à effectuer l’inventaire des opérations intragroupes. Il s’agit de recueillir les données réciproques et non réciproques pour les neutraliser ensuite. Il est important de définir quelles sont les opérations concernées et quels sont les comptes à supprimer lors de la clôture comptable. Le comptable doit également déterminer le seuil de signification. Si ce seuil est respecté, toutes les erreurs de reporting comptable détectées ne nuiront pas à la fidélité des états financiers présentés.

Rapprochement des comptes

Dans le cadre de la consolidation comptable, le professionnel du chiffre doit présenter une liasse de consolidation (reporting package). Cette dernière contient les diverses opérations des filiales du groupe, servant à effectuer l’analyse comparative et le rapprochement ou la réconciliation des comptes. En effet, le rapprochement comptable consiste à comparer les deux comptes réciproques ou à vérifier les flux non réciproques. L’objectif est de s’assurer de la conformité des sommes identifiées.

Lors du processus de réconciliation comptable, il est de mise de définir des méthodes efficaces et un planning strict pour échanger efficacement les données. Il est aussi nécessaire d’établir des procédés pour identifier et résoudre les éventuels écarts comptables.

Vous voulez postuler à un poste de comptable dans un groupe ? Découvrez sur ComptaJob.fr un large panel d’offres d’emploi dans la comptabilité et la finance. Retrouvez aussi sur notre site un guide complet pour un entretien d’embauche réussi.

Dernières actualités
VOIR PLUS
Comment augmenter la productivité de son cabinet d’expertise comptable ?
Comment augmenter la productivité de son cabinet d’expertise comptable ?
Vous êtes à la tête d’un cabinet d’expertise comptable et vous souhaitez optimiser votre productivité ? Misez sur les conseils que nous allons vous do......
Reprise d'entreprise et comptabilité : quels sont les points à vérifier ?
Reprise d'entreprise et comptabilité : quels sont les points à vérifier ?
La reprise d’entreprise constitue un investissement important. C’est pourquoi il est important de bien vérifier les comptes de l’entreprise à reprendr......
Comprendre la balance âgée en comptabilité
Comprendre la balance âgée en comptabilité
Une balance âgée vous permet d’avoir une visibilité sur l’état de la trésorerie de votre entreprise. Apprenez-en plus sur ce document comptable....