Tout savoir sur le métier de comptable consolideur

Publié le 01 07 2020 dans Conseils

VygR9asIEq42vAevW71N_92013310_s (1).jpg


Consolideur et emploi comptable

Comme son nom l’indique, le comptable consolideur est en charge de l’élaboration d’un bilan consolidé, pour les différentes sociétés et filiales d’un même groupe. Tour d’horizon d’une spécialité centrale mais pourtant méconnue de l’emploi comptable.

Consolideur comptable

Professionnel des fuseaux horaires autant que des chiffres, le comptable consolideur n’est pas uniquement un spécialiste des données financières et autres logiciels de reporting. Sa fonction ? Produire des comptes consolidés fiables, en respectant des calendriers parfois très serrés. Au jour le jour, le poste de consolideur consiste à effectuer les rapprochements des comptes intragroupes, vérifier la cohérence des informations obtenues auprès des filiales, contrôler les flux, valider les variations de capitaux, etc. Son maître mot ? L’ajustement : aux normes comptables et parfois culturelles, pratiques commerciales, cycles de trésorerie, etc.

Comment devenir comptable consolideur 

Le métier de consolideur exige une connaissance approfondie de la comptabilité des groupes de sociétés, souvent acquise à travers un DSCG et une maîtrise d’école de commerce, voire un master CCA ou un DEC. Outre ce cursus académique ainsi que plusieurs années d’expérience dans un emploi comptable, le consolideur doit également posséder des compétences propres aux grands groupes :

- Maîtrise de l’anglais des affaires.

- Maîtrise des logiciels de consolidation.

- Connaissances des normes comptables internationales (IFRS, voire GAAP pour les groupes à l’implantation américaine).

- Connaissances en comptabilité analytique et contrôle de gestion pour interagir avec les DAF.

Vous êtes intéressé par le métier de comptable consolideur ? Consultez dès aujourd’hui les offres disponibles sur ComptaJob.fr, le site de référence de l’emploi comptable.



  Retour en haut de page