Comment faire face aux risques d’impayés ?

Comment faire face aux risques d’impayés ?

Actualités


Les entreprises face aux risques d’impayés de certains clients

Les TPE et les PME sont les plus exposées aux risques d’impayés, notamment en cette période de crise sanitaire. Qu’est-ce qui favorise ce problème de paiement ? Comment ces entreprises peuvent-elles se protéger de ces impayés ? Les outils de gestion de paiements clients sont-ils efficaces ? Autant de points à aborder.

Quelle est la réalité ?

L’une des raisons favorisant les impayés est la non-application de la directive européenne sur les délais de paiement. En France, plusieurs entreprises ne sont pas encore convaincues de l’utilisation de cette directive LME (loi de modernisation de l’économie). Elles craignent tant la fuite de leurs clients. La hausse des risques de non-paiement ou de retard de paiement provient également de la fameuse culture du secret, propre au secteur financier. Plus de 50 % d’entreprises enquêtées affirment qu’elles ont l’habitude de régler leurs factures tardivement. La crise sanitaire engendrée par le COVID-19 n’améliore pas la situation. Par ailleurs, les compagnies d’assurance proposent une faible couverture des risques d’impayés aux PME et aux TPE. En effet, ces assureurs affirment que l’acquisition de ces types de clientèle leur coûte cher. Ainsi, les TPE et les PME sont pleinement exposées aux risques d’impayés.

Les mesures à prendre pour éviter les risques d’impayés

Il est recommandé d’imposer un règlement de la facture non différé au lieu de proposer un paiement sur une période définie (30, 45 ou 60 jours par exemple). Le cas échéant, il convient de communiquer les CGV sur le devis ou sur le bon de commande en précisant les points suivants :

- les barèmes de prix 

- les éventuels ristournes et rabais 

- les conditions de règlement en prenant soin d’indiquer le délai de paiement des factures ainsi que les taux de pénalités en cas de retard. Il est bon de noter que le taux d’intérêt appliqué est défini par la Banque centrale européenne. En outre, les taux bancaires sont généralement compris entre 10 et 12 %, permettant ainsi d’obtenir un montant final plutôt dissuasif. D’un autre côté, il est préférable d’assortir le contrat de vente d’une clause pénale précisant un certain montant dû par le débiteur si la facture n’est pas réglée à l’échéance.

Une solution pour limiter les risques de non-paiement

Le progrès technologique permet aujourd’hui de développer des outils de gestion de risques d’impayés et de trésorerie de haute performance. Les TPE et les PME peuvent se servir de ces outils connectés, afin de mieux identifier les mauvais payeurs. Ces outils permettent à l’entreprise de réaliser une meilleure sélection de ses prospects selon leur situation financière et leurs habitudes de paiement. Ils facilitent la gestion du portefeuille clients de l’entreprise, grâce à la réception des alertes sur les risques de retard de paiement des factures. Ces outils assurent la gestion de la trésorerie de l’entreprise et suggèrent même des solutions de financement adaptées aux besoins de cette dernière. Certaines de ces évolutions technologiques proposent d’ailleurs une offre d’assurance-crédit en ligne avec une couverture nettement plus intéressante que celle proposée par les assurances classiques.

Le fonctionnement des outils de gestion des paiements

TradeIn figure parmi les meilleurs outils de gestion de paiements clients. Il permet aux TPE et aux PME de profiter d’une protection optimale contre les risques d’impayés. Les entreprises de toute taille ont la possibilité de souscrire à un abonnement sur Internet. Le tarif d’abonnement est calculé selon le portefeuille de l’entreprise souscriptrice. Cette solution s’avère dix fois moins chère qu’une collecte d’informations classique sur les clients. Par ailleurs, cet outil de gestion de risques d’impayés permet aux entreprises d’économiser un temps précieux. Grâce à un système d’algorithme de notation financière, le logiciel peut fournir à ses utilisateurs des renseignements financiers et comportementaux de leurs prospects. Ce logiciel peut être relié à un outil de facturation, au système de comptabilité clients, au compte bancaire et à tout autre outil de gestion de la société. TradeIn offre donc aux entreprises la possibilité de prévenir les défauts de paiement de la part des clients. Avant de conclure un contrat de vente, l’entreprise peut étudier la situation et les comportements de paiement de sa clientèle et agir en connaissance de cause. Elle peut d’ailleurs suivre l’évolution de la situation de ses clients et prospects en temps réel. Un moyen fiable permettant d’anticiper efficacement les éventuels incidents de paiement.
Dernières actualités
VOIR PLUS
Prime exceptionnelle de pouvoir d’achat 2021
Prime exceptionnelle de pouvoir d’achat 2021
La loi de finances rectificative 2021 a reconduit la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (PEPA). Découvrez les détails sur cette prime....
Programme de contrôle des commissaires aux comptes pour 2021
Programme de contrôle des commissaires aux comptes pour 2021
Le Haut Conseil du Commissariat aux Comptes a sorti le programme de contrôle de la profession pour 2021....
La recherche de l’excellence dans les directions comptables
La recherche de l’excellence dans les directions comptables
L’arrivée des solutions innovantes (IA, ERP...) permet aujourd’hui aux directions comptables de viser l’excellence. Comment cela se présente ?...