Comment se comporter en entretien d'embauche ?

Publié le 24 05 2017 dans Conseils

uttjJ2Ea5GOtQ1duNuFn_entretien d'embauche.jpg

L'entretien d'embauche peut se dérouler par téléphone, en face à face avec un ou plusieurs interlocuteurs, seul ou à plusieurs. Quelle que soit sa forme, il permet au recruteur de se faire une idée de vos compétences, de votre personnalité et de vos capacités à intégrer l'entreprise. Voici quelques conseils pour vous aidez à passer cette épreuve clé du recrutement avec succès !

Avant l’entretien d'embauche :
- renseignez vous sur l’entreprise : santé de l’entreprise, du secteur d’activité, du chiffre d’affaires, du nombre d’employés, de son image de marque, etc.
- renseignez vous sur les missions du poste à pourvoir : charge de travail, horaires, avantages et inconvénients, salaire, etc.
- préparez vous afin de ne pas être mal à l’aise ou surpris par les questions de l’employeur. N’hésitez pas à vous enregistrer pour détecter vos erreurs de langage.
- pensez dès maintenant à fixer une fourchette de salaire que vous lui proposerez.

Pendant l’entretien d'embauche :
- les cinq premières minutes sont décisives : soyez ponctuel. Un retard pourrait être rédhibitoire.
- soignez votre attitude et faites preuve de savoir vivre : asseyez vous lorsque vous y êtes invité, ne coupez pas la parole, éteignez votre portable.
- restez souriant et naturel.
- adoptez une tenue vestimentaire classique.

Questions classiques posées par l’employeur : préparez vos réponses !

- Parlez-moi de vous ?
Présentez vous en commençant par les informations générales : nom, prénom, lieu de résidence, votre situation matrimoniale, etc. Continuez ensuite en détaillant votre formation : expliquez votre choix. Concluez par présentez votre parcours professionnel, en développant les étapes de votre carrière de façon logique, en expliquant ce qu’elles vous ont apporté. Ne vous bornez pas à répéter votre CV mais rester synthétique malgré tout.

- Quelles sont vos qualités et vos défauts ?
Il s’agit d’une question classique qui va permettre à l’employeur de connaître la perception que vous avez de vous-même. Il est conseillé d’évoquer des points faibles qui pourraient se transformer en qualités. Par exemple : « je suis méticuleux, perfectionniste, directif », etc. L’important est de rester honnête avec soi même et de ne pas citer de défaut qui pourrait être totalement en contradiction avec les qualités recherchées.

- Comment vous voyez vous dans 5 / 10 ans ?
Revenez sur vos expériences passées pour justifier celles à venir : mettez en avant la logique de votre parcours et montrez que chacune de ses étapes vous ont réellement apporté quelque chose. Soyez ambitieux, mais pas trop : restez en adéquation avec les possibilités d’évolution de l’entreprise. Fixez vous un objectif réalisable !

- Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ?
Cette question va permettre à l’employeur de savoir si vous supportez mal les rapports hiérarchiques ou entrez régulièrement en conflit avec vos collègues. C’est une réelle inquiétude pour lui. Rassurez-le en évoquant positivement vos anciens patrons. Détaillez ensuite les aspects négatifs de votre expérience en restant honnête et modéré. Si vous avez démissionné, expliquez que vous recherchiez un poste qui mettrait plus en valeur vos compétences principales et où auriez la possibilité de prendre des initiatives. Si vous avez été congédié, ne vous étendez pas sur les raisons de votre renvoi : précisez simplement que vous n’étiez pas en accord avec le fonctionnement de l’entreprise.

- Pourquoi avoir postulé pour ce poste ?
Répondez simplement en rappelant que vous détenez les compétences et qualités nécessaires à l’obtention du poste. Mettez l’accent sur ce qui vous a plus pendant la lecture de l’offre d’emploi : les missions, le cadre de travail, etc. Même s’il s’agit d’un groupe de prestige, expliquez seulement ensuite pourquoi vous vous intéresser à cette entreprise en particulier. Montrez que vous connaissez un minimum la société (ex. ses produits, son CA, son management) et surtout son actualité (ex. rachat).

- Pourquoi êtes vous resté aussi longtemps au chômage ?
Avec 10 % de chômeurs en France, il arrive souvent de voir des candidats avec un trou de plus de 6 mois dans leur CV. Les employeurs le savent, mais veulent souvent en connaître la raison : rassurez le en expliquant que vous recherchiez un emploi stable à hauteur de vos espérances et que vous avez su occuper intelligemment votre temps libre. Vous pouvez également expliquer, dans le cas où vous avez eu un enfant, que vous avez décidé de lui consacrer plus de temps.

- Vous êtes autodidacte ?
La plupart des professionnels ne s’y trompent pas : ils préféreront engager un autodidacte compétent et expérimenté plutôt qu’un candidat de niveau Master qui se contente d’exécuter sans jamais faire preuve d’initiative ou de créativité. Rassurez l’employeur en mettant en avant vos compétences et vos expériences. Vous devrez expliquer pourquoi vous avez fait le choix de ne pas faire d’étude pour le poste que vous convoitez, et assumer ce choix. Votre profil atypique suscitera la curiosité et l’intérêt, à condition de savoir en faire un véritable atout. Montrez également que vous êtes toujours en soif d’apprendre.


  Retour en haut de page